27/02/2012

La mort de notre centre-ville !

Faire-part.JPG

Heureusement, cet avis de décès n’est qu’un pastiche et plusieurs commerçants de qualité continuent à faire leur travail tant bien que mal dans notre centre-ville. 

Mais la majorité PS-AC est en train de tuer le commerce local ! 

C’est pourtant l’une des rares sources d’emploi dans notre Commune. Or la base même d’une politique sociale efficace n’est-elle pas la création d’emplois ? 

Pourquoi en 5 ans aucune initiative communale de soutien à l’activité commerciale ?

Pourquoi plus d’association de commerçants ? 

Pourquoi plus d’animations de fin d’année (tapis rouge, flambeaux, tombola…) ?

Pourquoi plus de concours de la plus belle vitrine ?

Pourquoi la disparition de la braderie du mois de juin ?

Pourquoi l’Agence de Développement Locale (ADL) est-elle inactive ? 

Pourquoi plus de foires commerciales, salons de l’auto, brocantes ?

La conséquence de cet abandon ? Petit à petit les commerces de qualité qui faisaient la fierté de notre commune et assuraient son développement économique, ferment et sont remplacés par des night shop, des casinos ou des bordels !

Quant à la sécurité du centre-ville, inutile de faire de longs discours… Il suffit d’écouter les commerçants ou de lire la presse ! (Lire les articles du 03/12/2011 et du 04/01/2012 à ce propos)

Bulles commercçants.JPG

Les commerçants crient au secours mais à l’hôtel de ville, personne n’entend !

Et comme si ça ne suffisait pas, la Commune rajoute un handicap supplémentaire à notre centre commercial avec sa rage farouche à vouloir éliminer toutes les places de parking ! Nous vous en parlions dans l'article précédent… 

Une renaissance de notre centre-ville est possible. Mais des changements radicaux s’imposent ! 


La version intégrale de notre dernier tract sur le sujet est disponible dans la rubrique 'Nos publications'

22:00 Écrit par Changer Quiévrain | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : quiévrain, centre ville, commerce, parking, sécurité |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.