31/03/2012

PS 2006 - EPISODE 2 : La propreté publique

quiévrain,baisieux,audregnies,propreté

Pour la campagne 2006, le PS se la jouait « Monsieur Propre »…

propreté programme.JPG

Extrait du programme PS de 2006

2012 : le bide total !

S’il y a bien un domaine dans lequel la majorité PS-AC a particulièrement brillé par son laxisme et son immobilisme, c’est celui de la propreté ! Les intentions électorales étaient bonnes, il suffit de relire leur programme dont un extrait est reproduit ci-dessus : équipes communales renforcées, habitants concernés, enfants et ados, commune fleurie…

Quel programme pour quel résultat ?

proprete centre.JPGOn savait que la zone du Centre d’animation n’était pas spécialement « LE » point d’attention de la majorité. La face cachée de ce quartier est tout aussi peu ragoûtante et les abords du centre d’animation valent le détour (exemple pour les jeunes qui fréquentent les installations « sportivo-culturelles »!

Autre exemple à (ne pas) suivre : les bulles à verre ! Disséminées dans l’entité sur 9 sites, elles sont l’objet d’attention particulière !proprete bulle.JPG

Enfin, la plus belle image que l’on puisse rêver pour notre Commune en pleine déglingue nous vient de la frontière toute proche avec la FRANCE :

En dehors du nettoyage obligé en raison des cérémonies qui conduisent nos mandataires communaux sur ces lieux, voilà à quoi ressemble en quasi-permanence le site du « Monument des Passeurs d’Hommes », juste après l’ancienne douane, avant d’entrer en FRANCE :

proprete douane.JPG

Déjà en 2006, le PS annonçait « tout mettre en œuvre pour résoudre le problème… depuis 1996 » !!!

Cette fois, aidé de son allié « AC », il a fait beaucoup mieux de 2006 à 2012 : il est parvenu à « exporter » notre image de ville crasseuse chez nos voisins !

Faut-il y voir là une politique de « relations internationales » réussie ?

21:26 Écrit par Changer Quiévrain dans Cadre de vie, Propreté | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : quiévrain, baisieux, audregnies, propreté |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.