23/05/2012

La Politique quiévrainoise pour les nuls

quiévrain,baisieux,audregnies,politiqueLe 16 avril dernier, nous avons publié un article parodique sous le titre « Le jardinage pour les nuls ». A la lecture de certains commentaires (sur le blog ou via facebook), à l’écoute de certaines remarques, il nous semble utile de continuer dans ce style car à l’évidence, le « b.a. ba » de la politique ainsi que la lecture attentive d’un blog échappent à quelques intervenants.

A la première question souvent posée « Mais qui se cache derrière le groupe Changer… ? »

La réponse est : personne !

Il suffit de cliquer sur l’onglet « Notre équipe » pour découvrir la présentation de notre groupe : « Il se compose de mandataires de l’actuelle opposition (MR et CDh)… »

En visitant ensuite le site officiel de l’administration communale, chacun peut prendre connaissance des coordonnées des membres actuels du conseil communal appartenant au groupe politique « MR-CDh » (par ordre alphabétique) et formant « l’opposition » :

Marie-Jeanne Bruyère (qui remplace Valérie Abrassart depuis mai 2012) ; Grand-Place 24 à 7382 Audregnies

Yvon Carion ; rue Royale 5A à 7380 Quiévrain

Véronique Damée ; rue de Dour 55 à 7380 Quiévrain

Diana Hochart ; avenue du Castel 10 à 7380 Quiévrain

Claude Levecq ; rue du Bruil 8 à 7380 Quiévrain

Emile Martin ; rue des Wagnons 28 à 7380 Quiévrain

Pierre Tromont ; rue de Bavay 4 à 7380 Baisieux

Reste une seconde « opposition » : auprès du CPAS, des conseillers du même groupe politique siègent depuis les dernières élections de 2006 :

Isabelle Cordiez ; rue du Bruil 42 à 7380 Quiévrain

Frédéric Depont ; rue Jules Ansiau 234 A à 7380 Baisieux

Muriel Monoyer ; rue du Marais 103 à 7380 Quiévrain

Thierry Patte ; rue de l’Indépendance 42 à 7380 Quiévrain

À la seconde question « Mais qu’a donc fait l’opposition pendant six ans ? », la réponse est : son travail de manière constructive !

En savoir plus ? Avec plaisir !

« L’opposition » est constituée des élus d’un ou de plusieurs groupes (ou partis) politiques qui n’ont pas été invités à former le « pacte de majorité ».

Ce pacte de majorité est signé par les élus d’un ou de plusieurs groupes (ou partis) politiques qui ont décidé de « gouverner » ensemble et qui, par leur nombre, forment une majorité.

A Quiévrain, 17 conseillers communaux sont élus tous les 6 ans. Pour obtenir une « majorité » au conseil communal, un groupe (ou parti) politique doit obtenir au moins 9 élus sur 17.

Si aucun groupe (ou parti) politique ne dispose à lui seul des 9 élus formant une majorité, des alliances doivent être nouées. En 2006, les 8 élus du PS et les 2 élus d’ « AC », ont décidé de s’unir pour former une majorité (10 élus au total).

Les 7 élus du groupe MR-CDh, ont donc constitué « l’opposition ». Pendant 6 ans, l’opposition a joué son rôle : un rôle de surveillance de la gestion des affaires communales et de contrôle des projets présentés par la majorité.

A chaque fois que l’intérêt général de la population était garanti dans l’un ou l’autre projet, l’opposition a toujours soutenu ces projets (peu nombreux, faut-il le rappeler).

Par contre, à chaque fois que l’intérêt général ne semblait pas garanti par la mesure de gestion ou le projet présenté par la majorité, l’opposition l’a fait savoir en présentant ses arguments.

Que la majorité en tienne compte ou non, c’est sa responsabilité de décision. Et il serait bon de s’en souvenir afin de ne pas tenir, à quelques mois des élections, des raisonnements qui n’ont aucun sens, comme celui de rendre l’opposition responsable des décisions votées par l’unique majorité !

Enfin, lorsque l’heure des bilans a sonné (du moins pour ceux qui osent en présenter un…), qu’une nouvelle élection communale est proche, le rôle de l’opposition est de démontrer à la population les manquements de gestion de la majorité, les promesses faites et non respectées, les projets oubliés ou les domaines dans lesquels la majorité n’a apporté aucune amélioration.

L’opposition, à ce moment précis, a un très important travail de « mémoire » à effectuer : elle doit rappeler à la population les raisons pour lesquelles l’ancienne majorité a été élue et les résultats que cette majorité a obtenus, ou non, après 6 années de pouvoir.

C’est exactement ce que « Changer » a fait dès ses premières publications : rappeler à l’électeur ce que les élus de la majorité ont fait de leur mandat !

Telle est la démocratie. Toutes les publications de « Changer » sont basées sur des photos réelles, des faits que tout le monde peut contrôler, des extraits des programmes présentés il y a 6 ans par la majorité PS-AC.

Il n’y a dans cette action aucune exagération, aucune manipulation, aucun populisme : juste un exercice légitime d’information.

Une information tellement juste, que des aménagements ont été réalisés après la diffusion des premiers tracts de « Changer ». C’est dire s’ils étaient nécessaires !

La majorité ne peut quand même pas faire porter le chapeau de son inefficacité à l’opposition.

Il faut donc croire que cette majorité PS-AC s’attendait peut être à ce que l’opposition se taise et n’interpelle pas l’électeur… C’est raté ! Et tout n’est pas dit !

11:25 Écrit par Changer Quiévrain | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : quiévrain, baisieux, audregnies, politique |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.