31/05/2012

Quiévrain n’attire pas !

a vendre.JPGDans un article récent, le journal économique « L’Echo » faisait le point sur les prix de l’immobilier en Belgique. Selon les chiffres du SPF Économie, cités dans l’article, le prix des maisons a augmenté en 2011 de 3 à 4% en moyenne en Belgique. Soit à peu près une augmentation similaire à l’inflation de l’année (3,5%).
 
L’article met en évidence les 10 communes les plus chères du Royaume. Elles sont essentiellement situées autour de Bruxelles. Par contre, les 10 communes les moins chères sont plutôt situées en Hainaut. Ainsi, Colfontaine est la commune la moins coûteuse et Quiévrain est classé à la deuxième place, suivie d’autres communes de la région : Dour (4e), Frameries (5e), Quaregnon (6e).
 
Même si au niveau local, beaucoup estiment que l’augmentation de l’immobilier est déjà trop forte, force est de constater qu’elle est bien plus forte ailleurs. Cette deuxième place de notre commune dans le classement de l’immobilier le moins cher de Belgique, avec un prix moyen des maisons de 94.705 €, est une bonne nouvelle pour les quiévrainois qui veulent acquérir une maison sur notre commune.
 
Mais malheureusement, une seconde lecture de ces chiffres s’impose ! Si l’immobilier a, comparativement, moins augmenté à Quiévrain, c’est aussi et surtout une conséquence frappante du manque d’attractivité de notre commune et un symptôme supplémentaire de son déclin ! Une fois de plus, Quiévrain se trouve en bas de classement aux côtés des communes boraines de Quaregnon, Frameries ou Colfontaine…

10:15 Écrit par Changer Quiévrain dans Cadre de vie, Economie, Logement | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : quiévrain, baisieux, audregnies, immobilier |  Facebook |

Commentaires

Quelque part, cette nouvelle est bénéfique pour tous ceux qui sont à la recherche d'un bien immobilier, jamais, notre cité n'a eu autant de maisons à vendre... et qui ne se vendent pas ; il suffit de cliquer sur immoweb pour constater qu'actuellement, une quarantaine de biens sont à vendre, sans ajouter les biens vendus par nos notaires locaux et la plupart de ces maisons stationnent depuis des mois sans trouver acquéreur ; ce qui est dramatique pour un vendeur, c'est qu'il est obligé de modifier son prix de vente à la baisse, ce qui se voit couramment sur le site d'immoweb pour ceux qui le visionnent ! Enfin, jamais, il n'y a eu autant de villas quasi neuves à vendre dans notre cité, pour l'instant, une petite dizaine, il y a donc le choix ! Mais la plupart stationnent aussi depuis des mois !
Enfin, pour l'aspect commercial, rien que dans la rue Grande, une dizaine de maisons de commerces soit sont vides ou à vendre, soit elles ont été modifiées en maisons privées, c'est donc pour cette raison qu'il semble que le commerce local serait en déclin ; mais ce phénomène n'est pas seulement local, il suffit de visionner la rue Grande de Dour... même triste état !

Écrit par : levecq | 01/06/2012

Répondre à ce commentaire

L'augmentation des prix c'est aussi une conséquence dû aux nouveaux habitants bruxellois qui sont à l'origine des réfugiés fiscaux Français. Si Jenny s'achetait une maison à Quiévrain on verra la hausse des prix de suite ;)

Écrit par : Agence immobilière à Hainaut | 19/12/2012

Répondre à ce commentaire

Oui, vous avez tout à fait raison. La hausse des prix du secteur de l'immobilier est dû principalement aux nouveaux habitants bruxellois.

Écrit par : Immobilier dans le Hainaut | 29/01/2013

Répondre à ce commentaire

Je crois que les différences de revenus entre bruxellois, et le reste du royaume, provoquent un déséquilibre. (je suppose que les revenus moyens des ménages dans le Quiévrain sont inférieurs à Bruxelles).
Du coup, acheter dans le Quévrain, est une bonne affaire !

Écrit par : immobilier | 12/03/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.